Qui suis-je?

2015 Shanghai

Je m’appelle Jean-Marc Gerard, et depuis 2019 je partage avec vous mes expériences et connaissances en langue asiatiques, grâce à mes articles et mes vidéos. Deux mots d’ordre : accessibilité et plaisir. Parce que je suis convaincu qu’apprendre le chinois mandarin ou tout autre langue asiatique est à la portée de tous, et qu’apprendre devrait toujours être un moment d’épanouissement et d’émerveillement.

J’ai passé 11 ans en république populaire de chine ou j’ai travaillé comme commercial terrain et interprète de liaison pour des entreprises locales et internationales et j’ai aussi été à mon compte. En général, j’ai géré la majorité de mes clients seuls avec mon mandarin ce qui inclue les négociations en face à face mais aussi tout le côté administratif pour vérifier que tout soit fait dans les règles.

Du fait que j’avais quelques compétences artistiques et que par rapport aux autres expatriés je savais non seulement parler mais aussi écrire le chinois, j’ai eu des rôles dans des séries TV. Je faisais la joie des metteurs en scènes qui, pour une fois, pouvaient donner un scripte à un étranger et avoir la certitude qu’il pourrait le comprendre pour le jouer à l’écran. J’ai aussi fait des apparitions au théâtre, dans un long-métrage et quelques publicités.

Aujourd’hui je parle couramment 4 langues et quelques autres sont en chemin.

Cependant je n’étais en rien destiné à ça. C’était même l’opposé.

Durant mon enfance, on jamais parle que le français a la maison, et nous n’avons jamais voyage dans d’autre pays pendant les vacances.

Au niveau scolaire, les résultats de mes cours de langues étaient plutôt là pour plomber la moyenne.

Lorsque des activités ou des produits comportaient de simples instructions en anglais, j’avais besoin de quelqu’un pour m’aider à le traduire.

Par la suite, l’envie de voyager, la fougue dont je faisais preuve à l’époque et quelques rencontres font que je me retrouve un jour avec un manuel de chinois entre les mains. Très vite je suis fascine par cette écriture, cette langue et cette culture. Un an plus tard, contre toute attente et pour défier le destin je m’inscris à l’université ou je choisis un double cursus : anglais et chinois.

Malheureusement, la malédiction s’acharne, j’échoue à cette première année.

C’est a ce moment la que frustre par cette expérience et refusant de croire au destin, maitriser le chinois devient pour moi un objectif de vie, dans la foulée je me réinscris à l’université mais seulement en chinois.

Trois ans plus tard je décroche ma License de chinois et je pars en chine pendant 1 an pour une mise a niveau. Finalement je tombe amoureux du pays et j’ai la ferme intention d’y rester.

Je trouve un emploi et au fil des missions je m’aperçois que même avec l’expérience que j’ai acquise avant, c’est loin d’être suffisant pour être totalement autonome en chine. De plus trop d’opportunités me sont vole à la barbe par ce que je comprends que mon niveau n’est pas suffisant pour maitriser la situation.

Je décide alors de me remet à étudier le chinois mais par mes propres moyens.

J’expérimente tout conseils et toute méthode dont je prends connaissance. Certaines sont de la pure perte de temps d’autres apportent leur lot de progrès.

A ma grande joie je finis par acquérir l’anglais et l’espagnol a une vitesse que je n’aurai même pas rêve, cependant les progrès en chinois se font assez lentement.

C’est à ce moment-là que j’ai réalisé quelque chose qui a changé le cours des choses :

« Le chinois ne peut pas s’apprendre de la même manière que les langues occidentales »

J’ai donc pousse mes recherches et je me suis surtout concentre sur les particularités du chinois puis j’ai continué de change mon approche.

Les résultats ne se sont pas fais attendre et très rapidement j’ai été le témoin de l’impact que cela avait dans ma vie quotidienne et dans mes affaires. Le plus drôle c’est que cela m’a même permis de faire des progrès dans d’autre langue.

Les choses semblaient en bonne voie quand un incident a bouleversé ma vie : je suis victime d’une maladie chronique des intestins.

Au fil des mois mon état de sante générale se dégrade de plus plus. Je perds mes cheveux, je deviens tout à coup allergique au lait, au gluten, je perds 20 kilos, tout ceci sans compte tout un tas d’autre symptômes qui affecte ma vie personnel et professionnel.

Le pire dans tout ça c’est que les remèdes n’existent pas vraiment pour soigner cette maladie, la science n’a pas encore de solution.

A force de recherche et de ténacité j’arrive à trouver quelques trouvailles qui me permettent n’ont pas de me soigner mais de pouvoir vivre avec.

Cependant une des particularités de cette maladie c’est qu’elle détruit la muqueuse de l’intestin et que les nutriments ne sont plus très bien absorbés, c’est pour ça qu’on maigrie. Mais le souci c’est aussi et surtout cela a un impact sur la mémoire. On oublie plus vite et on apprend plus lentement.

Ce qui est terrible quand notre profession est justement base sur notre capacite a parler des langues étrangères.

Cependant je crois en une chose : « chaque obstacle dans la vie est une opportunité de devenir plus fort »

Pour continuer a travailler et a vivre dans ce pays, il fallait que je trouve un moyen d’être encore meilleur en chinois malgré mon handicap. C’est alors que je me suis lance a corps perdu dans encore plus de recherche, sur les sciences cognitives, la mémoire, les neurosciences, la nutrition, la psychologie, la linguistique, les techniques de mémorisations … bref, tout ce qui pouvait m’aider a continuer d’être meilleur en langue.

Finalement au fil de mes recherches, j’ai découvert des moyens qui m’ont permis de mieux apprendre, mieux retenir et avec plus fun !

Durant ce processus j’ai découvert des choses qui m’ont vraiment fasciné et mon amour pour la didactique et la culture chinoise ont été de plus en plus profonde, si bien que j’en ai fait le sujet de mon mémoire de master.

La beauté du chinois mandarin a aussi fait grandir ma curiosité pour les autres langues asiatiques.

Le résultat de tout ceci a fait naître ce blog.

Je souhaite que vous trouviez ici de quoi atteindre vos objectifs dans votre langue asiatique préféré, des informations pertinentes sur l’Asie et des conseils pratique pour apprendre avec plus de facilite et de joie.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •